Pseudo-Critique : NieR + Automata

Contient quelques spoils visuels mineurs.

Le proverbe qui dit qu'il ne faut jamais juger un livre à sa couverture s'applique-t-il à un grimoire volant ? Possible. Et à une licence vidéoludique de laquelle on ne retient que les tenues légères de certaines protagonistes ? Nah, surement pas. Mais bon ce n'est pas très grave, c'est une licence obscure issue de l'esprit d'un Japonais un peu fou. Qu'est ce qu'on risque ? On n'a rien dû rater de bien extraordinaire n'est-ce pas ? N'est-ce pas hein ?

Commentaires