BULLE : Le Conseiller le Plus Perfide de L'Histoire (Talleyrand)

Il a mis des couteaux dans le dos au roi Louis XVI, aux Révolutionnaires, à Napoléon Bonaparte, et ceux d'après... Et tout ça en s'en sortant sans perdre de plume.

♥ Facebook : https://www.facebook.com/PoissonFecond
♠ Twitter : https://twitter.com/PoissonFecond


SOURCES :
******************************************
Les salaires à l’époque moderne:
http://www.persee.fr/doc/rbph_0035-0818_1987_num_65_4_3604

Article Wikipedia du complot de Talleyrand contre Napoléon
https://fr.wikipedia.org/wiki/Complot_de_Talleyrand_et_de_Fouch%C3%A9_de_l%27hiver_1809#cite_note-castelot-2

Article Wikipedia de Talleyrand
https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles-Maurice_de_Talleyrand-P%C3%A9rigord#cite_note-479T-249

Interview d’Emmanuel de Waresquiel du 19 mai 2012 : Les dernières nouvelles du Diable http://www.le-prince-de-talleyrand.fr/waresquielfranceculture.html

Interview d’Emmanuel de Warsequiel : Talleyrand à Vienne:
http://www.le-prince-de-talleyrand.fr/hist039.mp3

Emission Radiophonique : La violence verbale des hommes politiques:
https://www.youtube.com/watch?v=euh5Ptm7Ndo

Citations de Talleyrand
http://evene.lefigaro.fr/citations/talleyrand

Emission radiophonique : 2000 ans d’histoire: Talleyrand
https://www.youtube.com/watch?v=0EzPyckjbfk

Secret d’histoire sur Talleyrand:
https://www.youtube.com/watch?v=SLWbwNtMtzo&t=622s


CRÉDITS :
******************************************
♫ Générique Bulle - Quentin Lemonnier
♫ Money Money Money : Abba
♫ Main Theme : Jesper Kyd
♫ Blood Night : Adrian Von Ziegler
♫ Library Of Secrets : Derek Fiechter
♫ Memoirs Of A Roadkill : Diablo Swing Orchestra
♫ Echelon : Jack Trammel
♫ Awaiting The Debutante : Helmut Hampton
♫ Game Of Thrones Opening : Ramin Djawadi
♫ Centipede : Knife Party
♫ Destiny Falls : Mark Petrie
♫ The Old Cobblers : Derek Fiechter
♫ Stupid background : Lion Free
♫ Battle Music : Jeremy Soule

Merci à Eric Lassalle pour son aide perfide au montage ♥
Et merci à Charles Picard pour avoir prêté sa voix à ce cher Talleyrand.

Commentaires