Van der Waals, l'incroyable secret des geckos

Les geckos sont de petits lézards qui fascinent depuis bien longtemps l’humanité...

---------------
LA MINUTE SCIENCE !
---------------
Tipeee (financement participatif): http://goo.gl/qMnPg5
Youtube : http://goo.gl/ryrBBO
Site officiel : http://goo.gl/UhCTHNt
Facebook : http://goo.gl/EPFl4t
Twitter : http://goo.gl/SmHjZa

---------------
SCRIPT
---------------
Les geckos sont de petits lézards qui fascinent depuis bien longtemps l’humanité.

Au IVème siècle avant av. JC, Aristote se passionnait déjà pour leur incroyable capacité à se mouvoir avec aisance le long de surfaces verticales ou la tête en bas.

Pourtant les geckos ne disposent ni de ventouses ni d’une quelconque substance adhésive sous leurs pattes. Alors comment expliquer leur incroyable capacité à braver ainsi la gravité ?

Ce n’est que récemment que les scientifiques ont enfin apporté une réponse à cette question qui taraudait les Hommes depuis des siècles.

En étudiant les doigts de ces lézards, des chercheurs ont en effet mis en évidence la présence de millions de petits poils appelés setae.

Ces setae se divisent à leur extrémité en milliers de minuscules excroissances, appelés les sétules, qui interagissent au niveau moléculaire avec la surface sur laquelle le gecko évolue.

Ces interactions électroniques, appelées forces de van der Waals, entrainent une attraction électromagnétique entre le lézard et la paroi qu’il escalade, permettant ainsi à la créature d’y adhérer, même en l’absence de prise.

C’est la raison pour laquelle les geckos n’ont par exemple aucun mal à progresser dans tous les sens sur une surface en verre pourtant parfaitement lisse.

Côté industrie, il n’aura pas fallu très longtemps pour que toutes ces fascinantes découvertes interpellent les fondus de recherche et développement.

C’est ainsi que l’anatomie des geckos a par exemple inspiré une nouvelle génération de rubans adhésifs, basés sur des millions d’excroissances microscopiques permettant à la fois une fixation ultra-résistante et un décollage facile.

L’armée américaine, quant à elle, travaille sur un projet encore plus délirant : développer des équipements spéciaux utilisant la force de van der Waals pour assurer à ses soldats d’élite une capacité d’infiltration optimale, notamment au cœur des environnements urbains.

---------------
MUSIQUE
---------------
Kevin MacLeod - http://goo.gl/T7GGwK

Commentaires